Moulin-à-Vent - Clos de Rochegrès 2013 - Vin


Clos de Rochegrès
Clos de Rochegrès

Région

Beaujolais

Appellation

Moulin à Vent "Grand Clos de Rochegrès"

Couleur

Rouge

Cépage

Gamay

Caractéristiques

Point culminant de l'appellation Moulin à Vent - le lieu-dit cadastral est en réalité Au Mont -, en limite de Fleurie, Rochegrès fait également la part belle au granite rose. Les sols ne sont pas profonds mais sensiblement plus argileux qu'à Carquelin et la Roche. Surtout, ce terroir est traversé par de très nombreux filons de quartz.

Vinification

Ramassés à la main, triés et égrappés, les raisins macèrent lentement durant trois à quatre semaines. Les fermentations s'effectuent en levures naturelles. Des pigeages ou remontages réguliers sont effectués.

Elevage et mise en bouteille

Les vins sont élevés durant 10 mois, en fûts de chêne neufs, dans notre vieille cave. Les bois proviennent des forêts de l'Allier, du Nivernais et du Limousin.

Dégustation / Accords mets-vin

Opulent et généreux cette sélection parcéllaire est un des sommets de l'appellation. D'une grande complexité, il se marie avec une large palette de mets, viandes, fromages, légumes cuisinés...

Conservation

Deux à trois ans sont nécessaires pour que ce vin atteigne sa pleine harmonie. Son potentiel de vie est de plusieurs dizaines d'années.

Le Millésime

L'hiver 2013 a été froid, particulièrement à la fin de février. Toute cette période s'est déroulée avec un déficit d'ensoleillement. Les températures ne se sont réellement réchauffées que mi avril, permettant un débourrement homogène autour du 20 du mois. Ce débourrement peut donc être considéré comme tardif. Fin avril fut de nouveau froid et très arrosé. Ce climat froid et pluvieux s'est poursuivi durant le mois de mai. La moyenne des températures était de 7° inférieure à la normale, quand les quantités d'eau reçues étaient du double. Ces conditions très défavorables ont mis la vigne à rude épreuve. Dans ces conditions, le travail du vigneron contre les maladies et les dégâts des intempéries fut quotidien et éprouvant. Durant le mois de juin un léger pic de température permit la floraison autour du 20, avant de repartir vers le froid. Cette floraison fût difficile avec de la coulure et du millerandage présageant de petits rendements. Avec juillet arriva un climat plus normal avec même de belles périodes de soleil. Les gros orages du 28 vinrent ternir ce beau moment. Pour le Château des Jacques, une véritable tornade endommagea sérieusement le Grand Clos de Loyse. Le mois d'août fit preuve d'un ensoleillement excédentaire, bien salutaire pour la récolte, qui demeure toutefois assez petite. Les vendanges furent, néanmoins les plus tardives depuis 1984. Au Château des Jacques, le premier coup de sécateur a été donné le lundi 23 septembre.


Pour accéder à la version Flash du site, vous devez télécharger Flash Player en cliquant sur l'image suivante :