Beaujolais - Beaujolais Clos de Loyse 2014 - Vin


Beaujolais Clos de Loyse
Beaujolais Clos de Loyse

Région

Beaujolais

Appellation

Beaujolais "Clos de Loyse"

Couleur

Blanc

Cépage

Chardonnay

Caractéristiques

Situé en aval des coteaux granitiques des crus, le Clos de Loyse offre un sol sablo-limoneux, plus argileux que nos terroirs de Moulin-à-Vent ou Fleurie , nature plus adaptée au Chardonnay.

Vinification

Les raisins, à peine récoltés, sont pressés et les jus reposent ensuite une nuit. La fermentation s'effectue en cuve inox.

Elevage et mise en bouteille

L'élevage se déroule en cuve inox, sur lies, afin d'afficher l'expression la plus épurée du Chardonnay en Beaujolais.

Dégustation / Accords mets-vin

Très séduisant au nez, où se mêlent des notes de fruits exotiques et de fleurs blanches, le Beaujolais blanc Clos de Loyse exprime en bouche une gourmandise certaine sans toutefois se départir d'une grande fraîcheur. Il se mariera parfaitement avec les tartares de poisson, les crustacés mais aussi des fromages tels que le chèvres du Beaujolais et du Mâconnais.

Conservation

Ce vin pourra se garder facilement 5 à 8 ans dans un lieu adapté.

Le Millésime

L'hiver 2013-2014 se signale par une douceur certaine et une pluviométrie excédentaire. Avec seulement quatre gelées et un degré de plus que la normale saisonnière, il se classe comme le troisième hiver le plus doux depuis 1900. En conséquence, les premiers pleurs apparaissent dès le début du mois de mars et le premiers bourgeons éclatent autour du 15, faisant de 2014 un des millésimes les plus précoces au débourrement - aux côtés de 2007 et 2011 - avec près de 3 semaines d'avance sur la moyenne des trente dernières années. L'arrivée du printemps s'inscrit dans la continuité, les températures affichant régulièrement 1 à 2°C au-dessus des normales de saison. Cette chaleur quasi estivale s'accompagne alors d'une sécheresse significative qui se maintiendra jusqu'au début du mois de juin ; dans ces conditions, la vigne poursuit activement sa croissance, qui ralentit néanmoins avec la fraîcheur relative du mois de mai. Le retour de températures élevées en fin de mois déclenche la floraison, qui se déroule dans des conditions idéales. Le 28 juin, une partie de la Bourgogne est une nouvelle fois frappée par un épisode de grêle. Si le Beaujolais est épargné, cet évènement semble tout de même marquer la fin d'un printemps idyllique ; l'été qui démarre sera en effet automnal : fraîcheur et pluies seront au programme de juillet et août, ramenant 2014 à un niveau de précocité moyen. Par bonheur, le retour de conditions anticycloniques dès la fin du mois d'août et sur l'ensemble du mois de septembre permet le maintien d'un bel état sanitaire et une bonne maturation des raisins, tant au niveau de l'équilibre sucres/acides que polyphénolique ; les vendanges débutent ainsi le 13 septembre et se déroulent jusqu'au 27, dans des conditions optimales. Les vins blancs - issus de Chardonnay - affichent fraîcheur et finesse tandis que les Gamays offrent onctuosité et tanins soyeux. Printemps estival puis été automnal, à l'instar de 2007 et 2011, le millésime 2014 aura cultivé le paradoxe et finalement brisé la malédiction des années en 4. Il a ainsi symbolisé l'adage qui souligne que « août fait le moût et septembre le vin ».


Pour accéder à la version Flash du site, vous devez télécharger Flash Player en cliquant sur l'image suivante :